Confessions-sur-le-netfloor

LETTRE A MON AMOUR DE LA STASI

Lettre à mon amour

 

Oui je m'exprime sur des forums depuis 4 ans.

J'en ai éprouvé un vrai BESOIN pour comprendre ce qui peut bien pousser les gens à tromper, des maitresses à faire du mal à des femmes qu'elles ne connaissent pas et comment les autres épouses trompées comme moi s'en sortent.

 

En 4 ans de discussions et contrairement à tes premières « craintes » et affirmations, je n'ai pas été draguée sur ces forums par des hommes qui traqueraient les femmes vulnérables….

Je n'en n'ai pas profité non plus pour te tromper à mon tour sous prétexte de discussions entre adultes.

Non ça c'est que toi tu pensais. Mais ici cela n'existe pas entre nous.

 

J'ai parlé avec beaucoup d'hommes sur ces forums, mais la séduction ne fait pas partie des échanges que nous avions et cela ne faisait pas partie de ma recherche. Cela n'en fait toujours pas partie.

 

Bien que cela ne soit pas évident pour toi, cela m'a énormément apporté.

J'ai eu tellement de colère et de douleur à évacuer au départ…que sans que tu le saches, j'ai pu déverser là bas toutes ces choses malsaines et « t'épargner » » aussi…..

 

J'ai aussi pu échanger avec d'autres et ne pas me « perdre » en chemin prenant exemple sur l'une ou l'autre, apprenant à tempérer mes positions, m'ouvrant aussi aux questionnements des femmes qui sont des maitresses.

 

A travers les posts que j'ai écrits, à travers les réponses que j'ai reçues, à travers les témoignages des autres aussi. Parfois des choses tellement identiques mais aussi parfois des choses très différentes de notre histoire, de MON ressentit.

 

Bien sur là bas je ne parle pas de toi en termes flatteurs aujourd'hui.

Mais il ya quelques années c'est mon amour pour toi que j'y ai crié…..un jour une internaute que tu ne connais pas, me disait même que c'était autant de mots d'amours que de mots de douleur…..à travers mon acharnement à vouloir te « garder », à sauver notre couple et notre famille.

 

Depuis 4 ans que j'écris c'est aujourd'hui que tu viens lire….c'est aujourd'hui que tu veux enfin savoir VRAIMENT ;

Aujourd'hui alors qu'une fois encore j'ai subie un véritable tremblement de terre et que la situation est maintenant irréversible.

 

Jamais auparavant tu n'en avais éprouvé le besoin.

Ou alors tu l'as fait dans un mauvais esprit et d'après ce que je sais ta maitresse l'a fait aussi. Elle pour mieux se moquer de moi, d'après ce que tu dis toi aujourd'hui.

J'ai toujours trouvé très surprenant que tu ne t'intéresse justement pas à cette partie de moi, l'une des parties de moi les plus riches justement.

Car j'ai toujours été une femme pour laquelle l'écrit à une si grande importance, moi la littéraire ;0)

 

Sur ces forums ici et maintenant je continue d'avancer et de rechercher des ressources pour ma vie de demain.

 

Il faut trouver les ressources de ne plus aimer l'autre si on veut s'en guérir !

Il faut bien lui trouver des défauts pour ne plus l'aimer et s'en sortir, sinon cela voudrait dire que je retombe à nouveau dans la dépression. Préférerais-tu cette hypothèse là ?

 

Oui là bas les gens n'ont évidemment que MA version….ou plutôt que mon interprétation à travers mes ressentis, mes filtres personnels et les évènements qui font que parfois aussi on ne sait pas ce que l'on a entendu vraiment ou voulu comprendre, ou cru deviner à travers des paroles, des gestes ou des attitudes.

 

Mais soyons honnêtes ! N'est-ce pas le cas de tout un chacun ? Le tien aussi sans doute même si tu te targues d'honnêteté à mon égard…..

 

On peut dire les mots « blanc et pure »…si ton visage grimace ou que tu es en colère on « comprend »  noir et dur !

Tu peux dire « je serais toujours là pour toi » si tu as tellement été absent par le passé cela ne veut plus rien dire. En tout cas cela ne me rassure en rien sur ta présence future…le comprends-tu ?

 

Et puis qu'est-ce que ça peut faire !!!

Ici personne ne se connaît vraiment, on intervient avec un pseudo, nos adresses e-mails sont cachées, aucun nom, lieu, chronologie ou adresse n'est cité.

Penses-tu vraiment que des gens s'amuseraient  à chercher à savoir qui tu es ou même qui je suis ?

Penses-tu sérieusement que cela puisse nuire  à ta réputation, à ton honneur, à ton intégrité professionnelle que ta femme écrive sur ces forums ou sur un blog ?

 

Le BLOG ! Voilà l'objet du délit.

 

Ce blog je vais te dire tout ce qu'il représente pour moi.

Ce blog était un « sanctuaire » un lieu de regroupement de tous mes écrits, en tout cas tous ceux que je trouve les plus intéressants dans la réflexion ou la construction et j'ose le dire dans leur « tournure » et leur aspect littéraire.

 

Lorsque j'avais 18 ans je rêvais de faire une prépa littéraire hypokhâgne, khâgne, puis d'intégrer le CELSA une école de journalisme.

 

J'ai toujours beaucoup lu et beaucoup écrit. J'aime ça….c'est très libérateur et c'est aussi un exercice intellectuel qui me plait.

Au moment où inconsciemment ou sciemment tu choisis un mot plutôt qu'un autre, que tu choisis de mettre entre parenthèses ou de souligner;  cest également un moment ou tu t'interroges sur le véritable sens de ta pensée.

 

Parfois c'est en écrivant la question que je me pose depuis des semaines que je trouve la réponse…simplement en l'écrivant…en cherchant à le formuler de la manière la plus détaillée qui soit pour mes lecteurs.

 

Chacun à SA façon de s'exprimer.

Tu chantes, j'écris.

Point.

 

Alors évidemment même si, moi, je pense avoir des capacités et que j'ai effectivement envie un jour d'écrire, mais d'écrire un VRAI livre, quelque chose de publiable s'entend ;

A ce stade précis de ma vie, je ne sais pas écrire de la fiction et je ne sais pas mettre bout à bout des morceaux d'histoires pour former un tout qui serait à la fois qualitatif et intéressant.

 

Surtout à ce stade de ma vie, je ne savais pas, ni si j'avais un quelconque talent pour raconter des histoires, ni si des lecteurs seraient prêts à me suivre sur plusieurs lignes, plusieurs pages, pendant de longues minutes.

 

J'avais aussi envie de « sortir » du forum, de me « frotter » à un autre type de lecteurs, d'être plus accessible plutôt que « noyée » au milieu de plein d'autres écris.

 

Me faire remarquer comme tu le dirais toi ;0)

Oui on retire beaucoup de satisfaction à se savoir lue, à recevoir des commentaires et des appréciations et surtout à savoir qu'on plait, qu'on est aimé fusse seulement à travers des mots ou des idées.

 

Je voulais aussi me « libérer » de cette introspection permanente autour de l'infidélité qui m'a touchée, mais exprimer aussi d'autres facettes de ma vie ou de ma personnalité, de mes passions, ou de mes opinions politiques et religieuses.

 

J'ai lu il y a quelques mois un article sur des bloggeuses qui ont fini par vivre de leur passion ou de l'écriture grâce au blog.

L'une était « recherchée » car ses avis sur des biens de consommation étaient lus et « réputés » suffisamment en  tout cas pour avoir intéressé deux ou trois marques qu'elle avait citées….

Certains groupes l'ont contacté pour être autorisés à faire de la publicité sur son blog et elle a ainsi complètement changé de vie.

 

Une autre à finalement publié SON livre….un rêve d'ado dont elle ne savait pas s'il serait un jour rendu possible.

 

Moi j'aurais aimé à travers ce blog dire aux autres qui je suis.

 

Sur mon forum préféré je suis bien certaine que j'ai été perçue tantôt comme une geignarde, tantôt comme une passionaria militante, tantôt comme une femme aigrie voire une « folle ».

 

Sur  ce blog c'est le plus profond que je mettais. Rien à voir avec les choses superficielles que l'on échange lors d'un diner ou au bureau...ou encore toute ces choses que l'on préfère taire en famille plutôt que de risquer une dispute qui gâcherait le moment.

 

Le blog est un phénomène de société.

Moi,……….une autre.qu'importe !

Tout le monde le fait !

 

Le monde tourne autour de ta « petite » vie et évolue et file à la vitesse de la lumière vers le progrès.

Aujourd'hui avec l'internet j'ai des nouvelles d'anciennes collègues en Suisse, d'une tante aux caraïbes ou d'un collègue en voyage en Thaïlande !

 

Bien sur toi tu te dis qu'internet c'est le MONDE entier.

Oui !

 

 

Mais pas seulement.

Internet c'est toi, moi, nous ils….c'est à la fois l'infini et le plus petit….

Retrouver un internaute c'est chercher une aiguille dans une meule de foin.

Et toi, toi, tu penses vraiment que les gens vont se pencher sur Ton cas, le mien ?

 

Je pense sincèrement qu'on ne trouve que si l'on cherche.

 

Il y a un film que nous avons vu tous les deux à maintes reprises et que j'aime particulièrement :

 

« PEOPLE VERSUS LARRY FLINT »…..ou « LARRY FLINT » en français.

 

A un moment donné, l'avocat de Larry, interprété par le superbe Edward Norton, dit à peu près ceci dans sa plaidoirie :

« Ce que j'aime dans mon pays c'est qu'on ait le droit de publier ce que l'on veut.

La liberté.

Tout le monde n'aime pas ce que publie mon client. Et moi-même je réprouve certains de ces articles que je trouve de mauvais goût. Mais ce que j'aime c'est l'idée que dans MON pays on ait la liberté d'écrire et de publier ce que l'on veut.

 

Chacun est libre d'acheter ou de ne pas acheter le magazine Hustler, de le lire ou de le jeter à la poubelle…..

Mais je suis fier d'appartenir à un pays qui permette même à Mr Flint de publier ce qu'il veut ».

 

Nous sommes en France.

Et dans notre pays plus  encore qu'aux Etats-Unis il existe une véritable liberté d'expression et une tradition littéraire fortement ancrées.

Personne ne peut m'empêcher de publier, d'écrire sauf en cas de diffamation.

Et pour qu'il y ait diffamation il faudrait que l'on puisse facilement te reconnaître et que mes propos soient autrement plus critiques que ce que je fais.

 

Ensuite tu m'explique que cela te gène aussi quant à la mère que je suis.

Moi je pense que premièrement mes enfants, nos enfants, TES enfants, ne peuvent pas tomber par hasard sur ce blog.

Je pense deuxièmement qu'ils n'ont pas à avoir honte ou à être gênés de ce que leur « maman » écrit…au contraire je pense que mes enfants peuvent être fiers d'avoir une maman qui écrit.

 

Toutes les mamans n'écrivent pas…..toutes les mamans ne se penchent pas sur la psychologie, la philosophie ou le sens de la vie.

 

Toutes les mamans ne cherchent pas à progresser intellectuellement, toutes les mamans ne tissent pas forcément de liens sociaux, toutes les mamans ne font pas tout ce que je fais.

 

Il y a eu cet article sur l'amour et faire l'amour.

Dans ton univers à toi, à travers de ton éducation ça ne passe pas.

 

Pourtant qu'ai-je dit ?

Ai-je détaillé ce que je pratique ou ne pratique pas ?

Ai-je dévoilé ou mis en  scène des scénarios de parties fines ?

 

J'ai dit que j'aimais ce rapport si privilégié avec une personne proche.

 

C'est intime...tu as raison.

Mais ce n'est pas obscène, ce n'est pas pornographique et si cela concerne aussi notre vie, cela concerne surtout la façon dont MOI je l'ai vécu et ressentit.

 

Cela te « bouscule » profondément. Dont acte, j'en ai pris note et j'ai retiré l'article et les passages d'autres articles trop intimes.

 

Pourtant cela ne suffit pas.

 

Non cela ne suffit pas et tu as TES arguments bien à toi.

Le fait que je dévoile trop de moi publiquement,

Que j'ai donné l'adresse de ce blog à certains de mes amis,

Que j'incite mes lecteurs à en faire venir d'autres…..

 

Tout cela ressemble pour toi à une cabale organisée pour te casser ou te dénigrer….peut être.

Ou encore le fait que je tends le bâton pour me faire battre montrant aux autres mes faiblesses.

Que cela donne aux autres la possibilité éventuellement d'en parler entre eux et de me dénigrer moi….

Que ma hiérarchie ou la tienne qui sait pourrait bien savoir et en tenir compte…

 

Nous n'avons pas la même perception toi et moi.

Là ou toi tu penses être prudent et anticiper au mieux le pire de ce qui pourrait arriver, moi je vois une tournure d'esprit perverse et vicieuse qui consiste à voir le mal partout.

 

Le fait de tenir bien éloigné des autres son « intimité » ou ce que l'on est réellement de peur d'être attaquée ou « violée » dans son intimité cela me fait penser moi aux arguments des islamistes qui tiennent leurs femme voilées bien à l'abri des regards.

Non pas réellement pour les protéger des autres hommes mais plutôt pour mieux les asservir pour eux-mêmes…..

 

 

Tu vois comme nos perceptions sont éloignées en ce domaine.

Et je ne sais pas qui de nous deux à raison ou tort.

 

Sans doute faudrait-il pour bien faire un subtil mélange de nos deux perceptions et interprétations….

C'est exactement cela que je préfère dans le mariage.

Cet équilibre qui fait que mes ardeurs étaient tempérées par tes anticipations.

C'est exactement ce qui m'a poussé à faire des enfants avec toi et pas un autre.

 

L'EQUILIBRE qui naissait de nos deux tempéraments.

 

Mais aujourd'hui tout est différent.

Aujourd'hui je ne me sens plus ta femme et tout ce qu'avant j'écoutais avec bienveillance à présent ne raisonne que comme un ordre ultime, une preuve de plus de contrôle de ta part sur ce qui m'appartient à moi de plus intime et de plus personnel.

Cela me blesse profondément, me peine énormément, c'est une épée dans mon cœur, c'est l'épine dans le dos de la Princesse Karaba de Kirikou….

C'est un poison qui me tue de l'intérieur, qui se propage dans tout mon corps me paralysant et m'étouffant…..je le sens et je ne peux rien faire !

 

Car quel choix ai-je exactement ?

 

Oh bien évidemment tu n'exiges pas et tu soulignes même que tu n'en n'a pas le droit.

 

 

Mais…cela te contrarie….ça te contrarie vraiment…..c'est vraiment très très contrariant.

Oui je vois ça !

Je l'entends et je le sens…..je le sais tu le dis, tu l'écris même !!!!

Et ça c'est véritablement un signe fort !

 

Ca te contrarie tellement fortement que tu t'interroges sur la femme que je suis, celle que tu as épousée, la mère que je vais être désormais seule pour tes enfants….

Cela te contrarie au point de remettre en question ce que nous avions convenu ensemble pour la conservation de notre maison commune.

Cela te contrarie au point que ta colère s'est largement exprimée pendant plusieurs jours.

Et dans ta bouche ça sonne comme un reproche certes, mais en plus ça sonne comme une insulte, une souillure, une tâche  dégradante et humiliante.

Tu m'aurais traitée de pute que cela aurait été pareil.

 

Ou alors tu me parles comme à une enfant qui ne se rendrait pas compte de ce qu'elle fait et c'est aussi très humiliant.

J'assume la personne que je suis qu'elle plaise ou non.

 

Et je vais te dire, la femme que je suis par écrit est tellement plus appréciée et récompensée que l'épouse que je ne suis bientôt plus.

La femme qui écrit est « écoutée » à travers la lecture de ses mots et de ses maux et elle est comprise et soutenue, félicitée aussi parfois.

 

 

Bien sur tu as raison dans certains de tes argument et il est vrai que des gens de mes amis qui me connaissent et te connaissent ont l'adresse de ce fameux blog.

Mais ils sont rares et ces mêmes personnes auraient eu aussi ma version des faits si c'est bien cela qui te gène.

 

Mais sur ce blog on ne parle pas que de mon intimité, ou de la tienne.

Sur ce blog je parle de bien d'autres sujets et c'est en cela que ça me tenait tant à cœur.

 

C'est justement pour ne pas avoir à toujours penser à nous ou à toi que j'écris aussi sur d'autres sujets.

C'est pour ne pas tourner comme un « chien » autour de sa queue que je voulais sortir un peu du forum et aller vers plus de sujets et de sentiments divers.

 

C'était pour appeler la vie, plutôt que de la craindre !

 

C'était pour faire des projets plutôt que de regarder les plus grands d'entre eux se déliter et se détruire à petit feu….pour finir comme un tas de cendres dont cette fois le Phénix ne renaitra pas.

C'est pour m'évader de ses 4 mûrs où je reste cloitrée quant toi tu n'es pas là, ……………déjà PLUS là et que je regarde ma maison et mon cœur vides alors que mes petits dorment tranquillement ignorant tout du drame qui se joue dans nos vies.

 

C'était pour dire aux autres aussi ce que je ne peux pas toujours leur dire en face.

Comme ils me manquent !!!

Comme j'ai besoin de soutien même si je suis souvent pour les autres le « clown » de service.

 

Encore en facette de moi que tu ne connais pas….ou trop peu !

Tu sais je peu être très « spirituelle » en société et c'est généralement pour cela que je suis appréciée !

Avec toi je la mets en sourdine comme on dit ;0)

 

Il ne peut pas y avoir deux coqs dans une même basse coure dit le proverbe !

Tu aimes plaisanter aussi et tu es aussi bavard si ce n'est plus que moi….tu ne le vois pas mais je m'efface et petit à petit j'ai appris à me taire en ta présence…en tout cas à taire mon humour caustique caractéristique et qui fait ailleurs ma popularité !!!

 

J'ai entendu 1 000 fois ces dernières années que je devrais monter un spectacle, que je suis la Florence Foresti de notre bande, la Muriel Robin de nos soirées…..

Tout ça c'est ma vie sans toi…ma vie à « coté"  de toi mais jamais AVEC toi….

 

Avec toi je me suis complètement plantée !

 

J'ai essayé un costume qui ne me va pas…trop grand en sagesse, ou trop étroit d'esprit…je ne sais pas....

Ca ne me va pas…je ressemble à une gourdasse…je m'emmêle les pieds dans les jupons, et je toooooooombe et je m'effondre comme une pauvre merde.

 

J'ai essayé d'être celle que je pensais que tu attendais. Tout faux, nulle…ça cale, ça hoquète…ça tombe en panne fatale…

 

Et cette fois-ci, je ne veux pas finir à la casse moi !

Je veux qu'on fasse un échange standard du moteur, je vais remettre de l'huile et changer une ou deux soupapes….. j'ai pas les moyens de changer de vie, ni de bagnole…..mais je peux refaire un peu de peinture, rajouter un enjoliveur qui brille et mettre des stickers sur le coté pour faire plus sportif…je veux être « tunnée » !

 

Je vais mettre un caisson de basse pour avoir un « pur son » dans ma nouvelle caisse…………alors évidemment il y a un ou deux passants qui vont entendre la « bruit » de ma musique quant je passerais sous leurs fenêtres et ils se diront peut être que c'est de mauvais goût…..

 

Mais moi je serais loin, et je ne le entendrais pas rechigner, surtout il n'y aura plus que le son de mon R&B qui m'intéresse.

 

Et là qu'est-ce que tu es en train de me dire ???

Tu dis quoi exactement ?

Que tu te casses, que tu prends la grosse bagnole et que tu me laisse seule avec les gosses dans ma vieille chiotte et que si je pose un aileron arrière ça fait « naze » et que tu ne veux pas que tes gosses se trimballent dans une voiture de naze !

 

<P class=Ms


28/05/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres